Livres sur Dalí

3 article(s)

  • Salvador Dalí

    Langues:

    • Espagnol
    • Anglais
    • Française
    • Italien
    • Allemand
    • Japonais
    • Russe
    • Chinois

    Édition Visuelle

    Salvador Dalí

    Voir les détails
    11,50 $US
  • Cine De Dedo, Salvador Dalí

    Langues:

    • Espagnol
    • Anglais
    • Espagnol + Anglais
    Voir les détails

    Prix normal : 6,95 $US

    Special Price 3,00 $US

  • Biographie illustrée de Salvador Dalí

    Langues:

    • Espagnol
    • Anglais
    • Française
    • Italien
    • Allemand
    • Russe
    Voir les détails
    17,95 $US
Que trouverez-vous dans ces livres

Livres sur Dalí

Considéré comme l’un des artistes majeurs du XXe siècle, Salvador Dalí a forgé son style à partir d’une personnalité transgressive et une créativité unique qui l’ont propulsé sur le devant de la scène surréaliste.

 

Les livres sur Dalí publiés par Dosde abordent la vie et l’œuvre de cet artiste multidisciplinaire, caractérisé par son habileté à mettre en scène son propre mythe à l’aide de l’usage pionnier des moyens de communication. Ces livres contiennent certaines explications pour mieux appréhender cette figure aussi controversée qu’énigmatique qui a su exprimer ses obsessions à travers un univers iconographique riche qui aujourd’hui encore ne cesse de surprendre par son caractère audacieux.  

 

 

L'artiste total

Salvador Dalí i Domènech était un homme doté d'une curiosité insatiable. Tout au long de sa vie, l'artiste s'est intéressé à diverses disciplines comme la psychanalyse, la physique, le cinéma, la mode et la religion qui lui ont permis d'élargir ses sources de création.

 

Inquiet de nature, le peintre –né au sein d'une famille aisée de Figueres, dans le nord de la Catalogne, comme expliqué en détail dans la biographie de Dalís’essaye durant sa jeunesse à l'impressionnisme, au cubisme et au néoclassicisme pour finir par évoluer vers le surréalisme, développant un style propre basé sur l'utilisation des images oniriques et l'exploration du subconscient.

 

Au sommet de sa popularité, Dalí alterne alors son activité artistique et la consolidation de son propre mythe en exploitant les possibilités de la télévision et de la presse, et se rapproche peu à peu de la culture de masse sans jamais cesser d’explorer les limites de l'art jusqu'à ses dernières heures. Toute cette évolution est analysée dans les livres consacrés aux œuvres de Salvador Dalí.

 

 

Le chemin vers le succès

Les livres sur Dalí relatent que l’artiste faisait déjà preuve d’une forte personnalité artistique alors qu’il n’était encore qu’un étudiant. Sa profonde connaissance de la tradition et des tendances culturelles alternatives le firent se rebeller à plusieurs reprises contre un système académique qu'il considérait obsolète, allant jusqu'à se faire renvoyer de l'académie des beaux-arts de Madrid pour avoir discréditer ses professeurs, un épisode qui figure dans la longue liste de curiosités sur Dalí. En même temps, sa capacité innée à s'approprier les styles les plus divers le situa rapidement comme l'un des artistes les plus prometteurs de sa génération.

 

Après une étape d'expérimentation dans le cadre de la scène avant-gardiste espagnole, où il rencontra des figures comme le cinéaste Luis Buñuel et l’écrivain Federico García Lorca, Dalí déploya finalement tout son potentiel créatif lorsqu'il fit son introduction dans le surréalisme, mouvement qui lui valut la reconnaissance internationale.

 

L’irruption de Dalí dans le mouvement ayant pour chef de file André Breton fut marquée par la figure de Gala, la femme qui à partir de 1929 deviendrait la muse et l’amante inséparable du peintre. Originaire de la ville russe de Kazan et ex partenaire du poète surréaliste Paul Éluard, Gala inspirerait certaines des œuvres les plus populaires du peintre, comme Le Grand masturbateur, dont la genèse est expliquée dans les livres de Dalí.

 

 

La star médiatique

À partir des années trente, Dalí commença à se détacher du mouvement surréaliste. Les livres de Dalí abordent certains épisodes comme les désaccords du peintre avec le poète André Breton ou les premiers voyages aux États-Unis, qui contribuèrent à renforcer l’autonomie créative de l’artiste.

 

Durant cette période de consolidation artistique, Dalí sut tirer parti de l’effet amplificateur des moyens de communication, et il expérimenta divers outils pour révéler son univers artistique. Le peintre n'hésita pas à transposer son univers pictural dans la réalité et chacune de ses apparitions devint un acte de création destiné à attirer l'attention du public. À travers l'intégration du langage surréaliste dans la vie quotidienne, l'artiste anticipa l'art du happening et du marketing artistique et contribua également à effacer les frontières existantes entre tradition académique et culture populaire.

 

 

L'apogée de sa trajectoire

Durant les années 1970, alors qu'il entamait la dernière ligne droite de sa carrière, le peintre se consacra exclusivement à la création du théâtre-musée Dalí de Figueres. Inauguré en 1974, l'espace représente le monde intérieur singulier de l'artiste, conçu à son image, et abrite une importante collection d’œuvres, de peintures réalisées durant l'adolescence à des expérimentations réalisées en fin de carrière.