Livres d’Architecture

1-12 of 44

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  • Madrid

    Langues:

    • Anglais
    • Française
    • Espagnol

    Édition Deluxe

    Madrid

    Voir les détails
    29,50 $US
  • Séville

    Langues:

    • Espagnol
    • Anglais
    • Française
    • Italien
    • Allemand
    • Japonais
    • Chinois
    • Coréen

    Édition Photo

    Séville

    Voir les détails
    15,50 $US
  • Cathédrale de Séville

    Langues:

    • Chinois
    • Espagnol
    • Anglais
    • Française
    • Italien
    • Allemand

    Édition Visuelle

    Cathédrale de Séville

    Voir les détails
    15,50 $US
  • Les azulejos de l'Alhambra de Grenade

    Langues:

    • Espagnol
    • Anglais
    • Française
    • Italien
    • Allemand
    • Japonais
    • Chinois
    • Coréen
    Voir les détails
    11,50 $US
  • Bilbao

    Langues:

    • Espagnol
    • Anglais
    • Française
    • Italien
    • Allemand

    Édition Photo

    Bilbao

    Voir les détails
    17,95 $US
  • Madrid

    Langues:

    • Espagnol
    • Anglais
    • Française

    Édition Photo

    Madrid

    Voir les détails
    17,95 $US
  • Flip book Park Güell

    Langues:

    • Espagnol
    • Espagnol + Anglais

    Édition Flip book

    Flip book Park Güell

    Voir les détails

    Prix normal : 6,95 $US

    Special Price 3,00 $US

  • L'ensemble des œuvres d'Antoni Gaudí

    Langues:

    • Espagnol
    • Anglais
    • Française
    • Italien
    • Allemand
    • Russe
    Voir les détails
    29,50 $US
  • Casa Batlló

    Langues:

    • Espagnol
    • Anglais
    • Française
    • Italien
    • Allemand
    • Japonais
    • Russe
    • Chinois

    Édition Visuelle

    Casa Batlló

    Voir les détails
    15,50 $US
  • Barcelone

    Langues:

    • Anglais
    • Française
    • Italien
    • Allemand
    • Russe
    • Espagnol

    Édition Deluxe

    Barcelone

    Voir les détails
    29,50 $US
  • Barcelone

    Langues:

    • Espagnol
    • Anglais
    • Russe
    • Française
    • Italien
    • Allemand
    • Japonais
    • Chinois

    Édition Visuelle

    Barcelone

    Voir les détails
    17,95 $US
  • L’ensemble des œuvres d’Antoni Gaudí

    Langues:

    • Espagnol
    • Anglais
    • Française
    • Allemand
    • Japonais
    • Italien
    • Chinois
    • Russe
    • Catalan
    Voir les détails
    19,50 $US
Que trouverez-vous dans ces livres

Livres d’architecture

L’architecture est présente dans la vie des hommes depuis la naissance de l’histoire. Cantonnée au départ à la seule fonction résidentielle, l’architecture a fini par adopter au fil du temps bien d’autres usages, allant jusqu’à devenir l’expression de la culture de la société à laquelle elle est rattachée.

 

Les livres d’architecture édités par Dosde permettent d’analyser cette discipline qui depuis l’Antiquité a été qualifiée de mère de tous les arts. Ces ouvrages mettent au jour un immense patrimoine architectonique composé d’œuvres exceptionnelles admirées dans le monde entier tant pour leur valeur historique que pour leur originalité et leur richesse artistique.

 

 

Histoire de l’architecture

L’art de projeter et de construire des édifices est indissociable du contexte historique. Comme en témoignent les livres d’architecture, chaque époque a été marquée par des méthodes de travail et des styles concrets, identifiés avec les croyances et les coutumes de la société. De cette façon, l’architecture a connu une évolution constante au fil des siècles, afin de s’adapter aux besoins et exigences de chaque époque.

 

 

Les origines de l’architecture

De nombreux livres relatent la façon dont au néolithique, alors que l’on passait du nomadisme au sédentarisme, sont apparues les premières constructions ; il s’agissait de simples maisons et greniers et des monuments mégalithiques réservés à des fonctions religieuses et funéraires.

 

Tandis que la société devenait plus complexe, l’architecture acquérait de plus en plus d’importance. C’est ce que révèlent les vestiges archéologiques des anciennes civilisations de Mésopotamie et d’Égypte, instigatrices de la construction de temples et de palais de dimensions colossales, comme les pyramides et les ziggurats.

 

 

La période gréco-romaine

Dans la Grèce antique, l’architecture se caractérisait par la beauté et la perfection. Cette recherche de l’harmonie formelle encouragea la formulation des dénommés ordres architectoniques, des normes strictes qui déterminaient la relation entre chacune des parties de l’édifice. De la même manière, les Grecs encouragèrent également le développement de l’architecture civile, créant de nouvelles typologies d’édifice à usage public comme les stoas, les forums et les théâtres.

 

Comme l’expliquent les livres d’architecture, les Romains tentèrent d’imiter les idéaux grecs, tout en incorporant cependant à leur style des concepts provenant de la culture étrusque. Leur architecture fut beaucoup plus colossale, afin de mettre en lumière la grandeur de l’Empire romain, et accordait un intérêt particulier à l’ornementation. Aussi, guidés par leur sens pratique, les Romains utilisèrent de nouveaux matériaux comme la brique et le béton, avec lesquels ils purent construire de façon plus rapide et économique.

 

 

Le Moyen Âge

Tel qu’en témoignent les livres sur les musées et monuments publiés par Dosde, durant l’époque médiévale, l’architecture fut étroitement liée à la religion. Dans le monde musulman, la mosquée était l’édifice le plus important tandis que dans la religion chrétienne, c’est la cathédrale qui occupait cette position prééminente et sa construction pouvait se prolonger sur plusieurs générations.

 

Étant donné les tensions territoriales, l’architecture militaire occupa également une place importante. Les tours, les murailles et les forteresses firent partie du paysage urbain à une époque particulièrement agitée qui donna lieu au développement de constructions défensives en tout genre.

 

 

L’époque moderne

La Renaissance se caractérise par la récupération de nombre de concepts du monde classique qui étaient tombés dans l’oubli au Moyen Âge. Des auteurs comme Vitruve revendiquèrent dans leurs livres d’architecture l’héritage gréco-romain, jetant les bases d’un nouveau langage guidé par le concept de la proportion.

 

Cette obsession pour les idéaux de l’Antiquité finit par provoquer l’apparition du maniérisme, un style qui s’éloigna des canons théoriques classiques pour privilégier un langage plus subjectif et astucieux. L’arrivée du baroque mit fin à l’ordre imposé par la Renaissance. Durant cette période, l’architecture chercha à attirer l’attention à travers l’utilisation des lignes courbes, les effets de lumière et la profusion ornementale. Cette tendance à l’exagération serait rejetée par le néoclassicisme, un mouvement artistique qui prône la pureté des lignes architectoniques et l’usage d’un langage rationnel, basé sur les critères classiques de beauté.

 

 

XIXe siècle

Les livres d’architecture et les livres d’art expliquent comment le XIXe siècle fut dominé par les mouvements historicistes qui cherchaient à récupérer des éléments de l’architecture du passé. Dans de nombreuses régions d’Europe, cette récupération des styles du passé comme le gothique, le mudéjar et le roman fut le résultat de l’émergence du nationalisme, mouvement sociopolitique qui attribuait à chaque territoire une identité propre, dérivée de certaines origines, d’une culture et d’intérêts communs.

Durant la seconde moitié du XIXe siècle, les styles historicistes cohabitèrent avec la dénommée architecture du fer, qui incorpora dans la construction les matériaux caractéristiques de la révolution industrielle comme le fer, l’acier, le verre et le béton.

 

À la fin du siècle, le modernisme fit son apparition, un mouvement qui associait les technologies de l’ère industrielle et le travail artisanal pour créer un langage complètement nouveau qui cherchait à recréer les formes de la nature. Cette étape est détaillée dans les livres sur le modernisme publiés par Dosde, parmi lesquels figurent différents titres qui analysent l’œuvre d’Antoni Gaudí, l’un des grands représentants du mouvement.

 

 

Architecture contemporaine

À partir du XXe siècle, alors que les avant-gardes artistiques faisaient leur apparition, l’architecture entra dans une phase de rénovation pour répondre aux problèmes inhérents à la société moderne. Les livres d’architecture expliquent comment cette redéfinition du métier de construction s’articula à travers des mouvements comme le rationalisme, représenté par des auteurs comme Le Corbusier, Walter Gropius et Mies van der Rohe, et l’organicisme, avec Frank Lloyd Wright pour chef de file.

 

Ces deux courants se rejoignent dans la mesure où ils misent sur une architecture fonctionnelle, où l’utile prédomine sur ce qui est purement ornemental. L’utilisation de l’étage libre et des nouveaux matériaux industriels fut une autre caractéristique commune à ces mouvements qui jetèrent les bases du dénommé style international.  

 

À l’heure actuelle, le panorama architectonique rassemble des tendances et courants divers allant de ceux qui misent sur une liberté totale à ceux qui restent fidèles aux critères rationalistes. Indépendamment de leur vision théorique, les nouveaux architectes n’hésitèrent pas à profiter de tout le potentiel des technologies informatiques et des nouveaux matériaux industriels pour réaliser leurs projets, sans oublier de prendre en compte les stricts critères de durabilité, reflet d’une société de plus en plus préoccupée par la sauvegarde de l’environnement.

 

Toute cette évolution est abordée dans nos livres qui permettent d’approcher certains des principaux représentants d’une discipline qui est toujours aujourd’hui en constante évolution.