Azulejos andalous

L'art de la décoration céramique

REVENIR

À propos du livre Azulejos andalous

Ce livre consacré aux azulejos andalous rassemble les conceptions les plus remarquables et les plus représentatives des azulejos et de la céramique d’Andalousie. Hérités de l’art musulman, les azulejos andalous reflètent à travers leurs conceptions l’évolution historique des différents styles artistiques qui se sont consolidés en péninsule Ibérique.

Structuré par chapitres, ce livre aborde de façon chronologique les styles des azulejos andalous, l’évolution des techniques décoratives et des motifs picturaux propres à chaque époque. Des azulejos mudéjars aux azulejos modernistes, en passant par les azulejos de style isabélin et Renaissance, ainsi que les azulejos historicistes.

Cet ouvrage édité par Dosde inclut plus de 300 photos d’excellente qualité et des informations détaillées permettant d’appréhender la céramique andalouse, un art qui exigeait une grande maîtrise technique et que nous pouvons aujourd’hui apprécier dans des monuments comme l’Alhambra de Grenade.

Un livre qui interpellera tous les passionnés des livres d’art et des livres d’architecture, ainsi que tous ceux qui souhaitent entretenir le souvenir du monde fascinant des azulejos andalous.

Édition Photo

Azulejos andalous

  • Inclut du contenu digital exclusif
  • Papier respectueux de l'environnement
  • Multilingue : publié en 6 langues
  • Plus de 220 photos de qualité supérieure

À propos du livre Azulejos andalous

Ce livre consacré aux azulejos andalous rassemble les conceptions les plus remarquables et les plus représentatives des azulejos et de la céramique d’Andalousie. Hérités de l’art musulman, les azulejos andalous reflètent à travers leurs conceptions l’évolution historique des différents styles artistiques qui se sont consolidés en péninsule Ibérique.

Structuré par chapitres, ce livre aborde de façon chronologique les styles des azulejos andalous, l’évolution des techniques décoratives et des motifs picturaux propres à chaque époque. Des azulejos mudéjars aux azulejos modernistes, en passant par les azulejos de style isabélin et Renaissance, ainsi que les azulejos historicistes.

Cet ouvrage édité par Dosde inclut plus de 300 photos d’excellente qualité et des informations détaillées permettant d’appréhender la céramique andalouse, un art qui exigeait une grande maîtrise technique et que nous pouvons aujourd’hui apprécier dans des monuments comme l’Alhambra de Grenade.

Un livre qui interpellera tous les passionnés des livres d’art et des livres d’architecture, ainsi que tous ceux qui souhaitent entretenir le souvenir du monde fascinant des azulejos andalous.

No reviews yet.

Informations complémentaires

  • Informations complémentaires
  • Subtitle: L'art de la décoration céramique
  • Poids (g): 540
  • Reliure: Rustique avec rabats
  • Taille (cm): 19,5 x 17,5
  • Auteur: Dosde
  • Pages: 0
  • Édition: Édition Photo
  • langue
  • Espagnol
  • Anglais
  • Française
  • Italien
  • Allemand
  • Japonais
  • Chinois
  • Coréen
  • isbn
  • 978-84-9103-156-7
  • 978-84-9103-157-4
  • 978-84-9103-158-1
  • 978-84-9103-159-8
  • 978-84-9103-160-4
  • 978-84-9103-161-1
  • 978-84-9103-162-8
  • 978-84-9103-163-5
  • réf.
  • 35-018-00
  • 35-018-01
  • 35-018-02
  • 35-018-03
  • 35-018-04
  • 35-018-05
  • 35-018-07
  • 35-018-10

Les origines de la céramique andalouse

Les azulejos andalous, employés pour le revêtement des murs et des sols, constituent l’un des principaux signes distinctifs de l’art et de l’architecture andalous. Ce type de décoration a des origines lointaines qui se trouvent en Mésopotamie et dans l’Égypte antique, des civilisations auxquelles on attribue les premières briques vitrifiées connues.

L’application de la céramique émaillée sur les surfaces architectoniques se prolongea avec l’Empire perse et se consolida définitivement avec l’éclosion de la culture islamique. Les musulmans encouragèrent le développement de nouvelles techniques qui permirent d’exploiter tout le potentiel plastique de la céramique émaillée, tentant de reproduire les mosaïques gréco-romaines et byzantines.

La technique de l'alicatado

Les mosaïques d’azulejos les plus représentatives de l’Andalousie musulmane furent réalisées selon la technique de l’alicatado, qui consiste à découper des pièces de céramique émaillée monochromes à l’aide de pinces, ou alicates, afin d’obtenir des fragments de différentes tailles et formes géométriques qui seront ensuite placés côte à côte sans espace ni chevauchement, selon un modèle préalablement défini.

Ce type de décoration –qui demandait l’intervention d’artisans hautement qualifiés et un système de travail très organisé au sein même de l’artisanat andalou. L’Alhambra de Grenade, siège de la cour nasride, devint indéniablement la grande vitrine de l’art de cette période, avec notamment ses soubassements en mosaïque aux motifs géométriques.

L'azulejo peint

La technique de l’azulejo peint ouvrit un nouveau monde de possibilités plastiques, tant sur le plan stylistique que thématique. Francisco Niculoso Pisano, céramiste d’origine italienne, introduisit cette technique, qui consistait à peindre directement sur la surface plane des azulejos émaillés disposés sur un panneau. Une fois décorées, les pièces céramiques étaient cuites au four pour leur vitrification.

L’azulejo peint supposa une véritable révolution, à tel point qu’il finit par supplanter la technique de l’arête. Les céramistes andalous purent renforcer le caractère narratif de leurs pièces, ce qui contribua à revaloriser leur travail.

Les compositions d’azulejos peints élaborées durant la période post-Pisano inclurent de nouvelles thématiques, allant d’images religieuses à des scènes d’inspiration mythologique en passant par des scènes de mœurs et des références au monde de la chasse et de la campagne.