Séville

Ville monumentale

REVENIR

À propos du livre Sevilla

Ce livre sur Séville propose un circuit complet dans la ville, à travers ses lieux et monuments les plus importants. Ses pages abordent les lieux incontournables, les monuments les plus emblématiques et son inépuisable patrimoine artistique et architectonique.

Le livre édité par Dosde rassemble plus de 230 photos de Séville qui montrent tous les recoins d'une ville majestueuse qui attire chaque année des milliers de visiteurs. Les chapitres du livre décrivent les zones les plus représentatives de la capitale andalouse, des quartiers du centre historique, comme Santa Cruz et l'Arenal, au district de La Macarena, la Plaza de España et Triana, entre autres, générant une vue d'ensemble de la ville. De la même manière, le livre analyse l'histoire des principaux monuments de la ville, comme l'Alcazar et la cathédrale Notre-Dame du Siège, et de ses nombreux palais, dont la maison de Pilate, le Palacio de las Dueñas ou la Casa de Salinas.

Outre les nombreuses photos de Séville, le livre inclut des textes explicatifs pour connaître le passé et le présent de la ville et présente une multitude de données et curiosités. Il s'agit d'un ouvrage indispensable pour découvrir Séville de façon privilégiée, et qui peut être complété d'autres titres inclus dans la collection de livres de villes espagnoles déjà publiés par Dosde comme le livre de photos sur Madrid ou le livre de photos sur Bilbao.

Édition Photo

Séville

  • Inclut du contenu digital exclusif
  • Papier respectueux de l'environnement
  • Multilingue : publié en 8 langues
  • Plus de 220 photos de qualité supérieure

À propos du livre Sevilla

Ce livre sur Séville propose un circuit complet dans la ville, à travers ses lieux et monuments les plus importants. Ses pages abordent les lieux incontournables, les monuments les plus emblématiques et son inépuisable patrimoine artistique et architectonique.

Le livre édité par Dosde rassemble plus de 230 photos de Séville qui montrent tous les recoins d'une ville majestueuse qui attire chaque année des milliers de visiteurs. Les chapitres du livre décrivent les zones les plus représentatives de la capitale andalouse, des quartiers du centre historique, comme Santa Cruz et l'Arenal, au district de La Macarena, la Plaza de España et Triana, entre autres, générant une vue d'ensemble de la ville. De la même manière, le livre analyse l'histoire des principaux monuments de la ville, comme l'Alcazar et la cathédrale Notre-Dame du Siège, et de ses nombreux palais, dont la maison de Pilate, le Palacio de las Dueñas ou la Casa de Salinas.

Outre les nombreuses photos de Séville, le livre inclut des textes explicatifs pour connaître le passé et le présent de la ville et présente une multitude de données et curiosités. Il s'agit d'un ouvrage indispensable pour découvrir Séville de façon privilégiée, et qui peut être complété d'autres titres inclus dans la collection de livres de villes espagnoles déjà publiés par Dosde comme le livre de photos sur Madrid ou le livre de photos sur Bilbao.

Videos Séville

No reviews yet.

Informations complémentaires

  • Informations complémentaires
  • Subtitle: Ville monumentale
  • Poids (g): 420
  • Reliure: Rustique avec rabats
  • Taille (cm): 19,5 x 17,5
  • Auteur: Dosde
  • Pages: 0
  • Édition: Édition Photo
  • langue
  • Espagnol
  • Anglais
  • Française
  • Italien
  • Allemand
  • Japonais
  • Chinois
  • Coréen
  • isbn
  • 978-84-9103-148-2
  • 978-84-9103-149-9
  • 978-84-9103-150-5
  • 978-84-9103-151-2
  • 978-84-9103-152-9
  • 978-84-9103-153-6
  • 978-84-9103-154-3
  • 978-84-9103-155-0
  • réf.
  • 35-021-00
  • 35-021-01
  • 35-021-02
  • 35-021-03
  • 35-021-04
  • 35-021-05
  • 35-021-07
  • 35-021-10

Que voir à Séville ?

En 1248 le roi Ferdinand III de Castille conquit Séville et la repeupla de juifs et de chrétiens. Dès lors, la ville resta étroitement liée à la monarchie et commença une nouvelle étape d’expansion, qui se consolida après la découverte de l’Amérique, lorsque la ville fut choisie comme siège de la Casa de Contratación, l’organisme créé en 1503 pour monopoliser le commerce et les relations avec l’Amérique.

Séville connut une envolée au XXe siècle avec l’organisation dans la ville de deux événements d’envergure internationale : l’exposition ibéro-américaine de 1929 et l’exposition universelle de 1992, pour lesquelles de nombreux travaux publics furent entrepris. La capitale andalouse put se réinventer en tant que ville moderne avec un tissu économique et culturel complètement renouvelé.

Centre historique

Avec une extension qui frôle les quatre kilomètres carrés, le centre historique de Séville est le plus grand d’Espagne et l’un des plus grands d’Europe. C'est au centre que se situent les principaux monuments de la ville, dont la cathédrale, le palais archiépiscopal, l’Alcazar et les Archives générales des Indes, des symboles architectoniques de l’Église et de la monarchie. À côté de ces constructions vient s’ajouter un ensemble de temples, d’édifices publics et de maisons seigneuriales de grandes dimensions, qui représentent un patrimoine historique et artistique exceptionnel.

Quartier de Santa Cruz

Dans les villes médiévales espagnoles, la communauté juive, qui avait un rôle social et économique important, vivait dans des quartiers séparés, les dénommées juiveries. À Séville, une partie de la juiverie locale se situait dans l’actuel quartier de Santa Cruz, où les synagogues côtoyaient les commerces dans les ruelles d’un quartier qui connut son heure de gloire au milieu du XIVe siècle.

Cette étape toucha à sa fin en 1391, lors d’un sanglant pogrom qui fit des victimes mortelles et provoqua l’exode d’une partie de la communauté hébraïque, jusqu’à se faire définitivement expulser de Séville en 1483. Avec l'organisation de l'exposition ibéro-américaine de 1929, le quartier se transforma radicalement grâce à l’ouverture et à l’élargissement des rues et la rénovation des places et façades, des interventions qui conférèrent au quartier de Santa Cruz l’aspect pittoresque qui le caractérise aujourd’hui.

Le centre de la ville

Les abords de la cathédrale constituaient déjà le centre de la Séville musulmane. Durant le Moyen Âge et l’époque moderne, dans tout le centre de la ville, la construction connut une envolée. Des palais somptueux furent édifiés pour les familles de la haute noblesse et la bourgeoisie locale émergente, ainsi que de modestes maisons où se concentraient les classes plus humbles. De la même manière, de nombreux couvents et églises virent le jour, reflet du rôle fondamental que remplissait la classe religieuse à cette époque.

Durant la première moitié du XIXe siècle, la démolition de certains édifices religieux laissa place à de nouvelles esplanades et à des jardins. Aujourd’hui, tout ce secteur constitue le cœur administratif et commercial de Séville. C’est là que se trouvent de nombreuses institutions officielles –dont l’hôtel de ville–, ainsi que certaines des voies les plus transitées de la ville, des espaces où l’histoire et l’architecture monumentale cohabitent avec l’effervescence commerciale et les loisirs des Sévillans.

Plaza de España de Séville

Avec une surface de 50 000 mètres carrés, la Plaza de España est l’un des plus grands ensembles architectoniques de Séville. Son origine remonte à la célébration de l'exposition ibéro-américaine de 1929, pour laquelle fut proposée la construction d'un grand espace public réservé aux événements et actes solennels. Sa conception fut attribuée à Aníbal González et plus d'un millier d'ouvriers participèrent aux travaux qui s'échelonnèrent sur 14 ans étant donné la complexité du projet. Malgré les contretemps, la place réussit d’une part à remplir l’objectif qu’elle s’était fixé pour l’exposition ibéro-américaine et, d’autre part, finit par devenir l’un des monuments les plus admirés de la ville.