L'Alhambra de Grenade

La ville palatine du royaume nasride

REVENIR

À propos du livre l'Alhambra de Grenade

Conçu comme centre du pouvoir politique et militaire du royaume nasride, l'Alhambra de Grenade est l'unique ville palatine islamique qui a été conservée pratiquement intacte jusqu'à nos jours. Étant donné sa valeur historique et artistique, ce chef-d'œuvre de l'architecture mauresque a rejoint la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 1984.

Du XIIIe au XVe siècle, l'Alhambra a été la résidence officielle des sultans nasrides qui ont encouragé la construction de nombreux jardins et palais parmi lesquels figurent le Mexuar, Comares et le palais des Lions. L'enceinte comprenait également des mosquées, des écoles, des casernes et des ateliers de telle sorte qu'elle fonctionnait comme une ville complètement autonome. À la fin du XVe siècle, l'Alhambra est passé entre les mains des autorités chrétiennes qui ont introduit de nouvelles édifications adaptées à leurs goûts et besoins.

Ce livre edité par Dosde aborde l'origine et l'évolution de l'Alhambra en présentant de façon exhaustive les différents espaces qui composent cet ensemble monumental unique doté d'une richesse artistique et architectonique exceptionnelle qui suscite l'admiration dans le monde entier.

Édition Deluxe

L'Alhambra de Grenade

  • Inclut du contenu digital exclusif
  • Prix Clap : Plus Beau Design
  • Produit sous licence officielle
  • Papier respectueux de l'environnement

À propos du livre l'Alhambra de Grenade

Conçu comme centre du pouvoir politique et militaire du royaume nasride, l'Alhambra de Grenade est l'unique ville palatine islamique qui a été conservée pratiquement intacte jusqu'à nos jours. Étant donné sa valeur historique et artistique, ce chef-d'œuvre de l'architecture mauresque a rejoint la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 1984.

Du XIIIe au XVe siècle, l'Alhambra a été la résidence officielle des sultans nasrides qui ont encouragé la construction de nombreux jardins et palais parmi lesquels figurent le Mexuar, Comares et le palais des Lions. L'enceinte comprenait également des mosquées, des écoles, des casernes et des ateliers de telle sorte qu'elle fonctionnait comme une ville complètement autonome. À la fin du XVe siècle, l'Alhambra est passé entre les mains des autorités chrétiennes qui ont introduit de nouvelles édifications adaptées à leurs goûts et besoins.

Ce livre edité par Dosde aborde l'origine et l'évolution de l'Alhambra en présentant de façon exhaustive les différents espaces qui composent cet ensemble monumental unique doté d'une richesse artistique et architectonique exceptionnelle qui suscite l'admiration dans le monde entier.

Les opinions des lecteurs
(2)

REVENIR

Commentaires
(2)

Keith Houghton (UK)
Keith Houghton (UK)
Les illustrations et les photos sont de qualité. C'est un livre qui aborde le sujet en profondeur, j'ai adoré.
David Perham (Royaume-Uni)
David Perham (Royaume-Uni)
Bien que le livre m'ait paru excellent, un plan détaillé aurait peut-être été une bonne idée. La carte de localisation au début du livre n'est pas très claire et manque de détails.

Les opinions des lecteurs
(2)

Keith Houghton (UK)
Keith Houghton (UK)
Les illustrations et les photos sont de qualité. C'est un livre qui aborde le sujet en profondeur, j'ai adoré.
David Perham (Royaume-Uni)
David Perham (Royaume-Uni)
Bien que le livre m'ait paru excellent, un plan détaillé aurait peut-être été une bonne idée. La carte de localisation au début du livre n'est pas très claire et manque de détails.

Informations complémentaires

  • Informations complémentaires
  • Subtitle: La ville palatine du royaume nasride
  • Poids (g): 1095
  • Reliure: Couverture rigide
  • Taille (cm): 26,5 x 26,5
  • Auteur: Dosde
  • Pages: 0
  • Édition: Édition Deluxe
  • langue
  • Espagnol
  • Anglais
  • Française
  • Italien
  • Allemand
  • Chinois
  • isbn
  • 978-84-9103-050-8
  • 978-84-9103-051-5
  • 978-84-9103-052-2
  • 978-84-9103-053-9
  • 978-84-9103-054-6
  • 978-84-9103-055-3
  • réf.
  • 25-011-00
  • 25-011-01
  • 25-011-02
  • 25-011-03
  • 25-011-04
  • 25-011-07

L'histoire de l’Alhambra de Grenade

Durant le xiiie siècle, la présence musulmane en péninsule Ibérique connut un fort recul en raison des rivalités entre les différentes familles qui aspiraient à la domination du territoire et de l’efficacité de la politique expansionniste entreprise par les monarques chrétiens.

Le dernier bastion de pouvoir islamique fut la dynastie des Nasrides,, qui put conserver son indépendance grâce à une intelligente politique d’alliances ponctuelles avec la couronne de Castille et les dirigeants nord-africains. En 1238, le sultan décida d’établir le siège de sa cour à Grenade dans de vieilles fortifications qui se trouvaient sur la colline de la Sabika.

Ce fut là l’origine de l’Alhambra, “la rouge” en arabe. Grâce aux réformes entreprises par les sultans nasrides successifs, cette grande enceinte fortifiée se développa en une trame urbaine complexe devenant l’une des villes royales les plus imposantes de l’époque.

À partir du xve siècle, la dynastie nasride de Grenade entra dans une phase d’instabilité interne et perdit progressivement des territoires. Finalement, après un long siège, le sultan Boabdil remit en 1492 les clés de la ville aux Rois Catholiques qui conservèrent l’Alhambra comme un symbole de leur victoire, immortalisant de cette façon l’importance d’un ensemble monumental unique au monde.

Visiter l’Alhambra de Grenade

Situé au sommet de la colline de la Sabika, l’Alhambra devint le symbole de la ville de Grenade.Il s’agit de l’unique ville palatine islamique qui a été conservée presque intacte jusqu’à nos jours. L’enceinte abrite de somptueux palais, des dépendances administratives, des mosquées, des écoles, des casernes, des jardins, des bains et des ateliers.

Les différentes parties de l’Alhambra sont le reflet fidèle des modifications architectoniques successives qui ont été entreprises au cours de son histoire. Dans l'Alhambra, l'art nasride atteint sa plus grande expression grâce au perfectionnement de nombreuses ressources caractéristiques de la tradition hispano-mauresque. Dans les palais nasrides, formés du Mexuar, de Comares et du palais des Lions, les artisans portèrent l'architecture nasride à son comble.

L’étape chrétienne de l’Alhambra débuta en 1492, lorsque les Rois Catholiques conquirent la ville de Grenade. Pour montrer leur estime envers le legs architectonique nasride et dans l’intention de laisser une trace indélébile de leur victoire militaire, les monarques de Castille et d’Aragon financèrent une série de rénovations architectoniques destinées à garantir la préservation de l’Alhambra.

Le petit-fils des Rois Catholiques, l’empereur Charles Quint, fidèle à son idée de préserver la ville palatine comme un symbole du pouvoir royal, fut plus ambitieux que ses prédécesseurs et envisagea la construction d’un nouveau palais destiné à devenir le siège de sa cour. Les nouvelles chambres, servirent à refléter le dynamisme de l’Alhambra, enceinte habituée à s’adapter à son époque.