Biographie illustrée de Salvador Dalí

REVENIR

À propos du livre Biographie de Dalí

Cette biographie de Salvador Dalí aborde toute la trajectoire de l’un de plus grands artistes de tous les temps. L’ouvrage raconte les épisodes les plus transcendantaux de la fascinante vie de Dalí, tout en apportant les clés qui aideront à comprendre l’univers créatif suggestif de ce génie de la peinture.

Divisé en neuf chapitres, cette biographie de Dalí, éditée par Dosde, relate chronologiquement la vie de l’artiste, de son enfance jusqu’à ses derniers jours. Le livre aborde en détail les aspects les plus méconnus de sa vie et met au jour la relation du peintre avec les personnes qui ont marqué sa vie et sa carrière, comme Gala, qui deviendrait son épouse et sa muse.

Le livre est une biographie illustrée de Salvador Dalí et, par conséquent, il rassemble plus de 150 photos de Dalí, de son entourage et de ses relations. Tout ce matériel graphique, et le contenu détaillé du livre, permettra au lecteur de découvrir qui est Salvador Dalí, une référence incontournable du XXe siècle, dont l’héritage a influencé le travail de plusieurs générations d’artistes.

Édition Visuelle

Biographie illustrée de Salvador Dalí

  • Inclut du contenu digital exclusif
  • Papier respectueux de l'environnement
  • Produit sous licence officielle
  • Prix Clap : Plus Beau Design

À propos du livre Biographie de Dalí

Cette biographie de Salvador Dalí aborde toute la trajectoire de l’un de plus grands artistes de tous les temps. L’ouvrage raconte les épisodes les plus transcendantaux de la fascinante vie de Dalí, tout en apportant les clés qui aideront à comprendre l’univers créatif suggestif de ce génie de la peinture.

Divisé en neuf chapitres, cette biographie de Dalí, éditée par Dosde, relate chronologiquement la vie de l’artiste, de son enfance jusqu’à ses derniers jours. Le livre aborde en détail les aspects les plus méconnus de sa vie et met au jour la relation du peintre avec les personnes qui ont marqué sa vie et sa carrière, comme Gala, qui deviendrait son épouse et sa muse.

Le livre est une biographie illustrée de Salvador Dalí et, par conséquent, il rassemble plus de 150 photos de Dalí, de son entourage et de ses relations. Tout ce matériel graphique, et le contenu détaillé du livre, permettra au lecteur de découvrir qui est Salvador Dalí, une référence incontournable du XXe siècle, dont l’héritage a influencé le travail de plusieurs générations d’artistes.

Videos Biographie illustrée de Salvador Dalí

No reviews yet.

Informations complémentaires

  • Informations complémentaires
  • Subtitle: Non
  • Poids (g): 515
  • Reliure: Rustique avec rabats
  • Taille (cm): 16,5 x 20,5
  • Auteur: Dosde
  • Pages: 0
  • Édition: Édition Visuelle
  • langue
  • Espagnol
  • Anglais
  • Française
  • Italien
  • Allemand
  • Russe
  • isbn
  • 978-84-9103-113-0
  • 978-84-9103-114-7
  • 978-84-9103-115-4
  • 978-84-9103-116-1
  • 978-84-9103-117-8
  • 978-84-9103-118-5
  • réf.
  • 40-003-00
  • 40-003-01
  • 40-003-02
  • 40-003-03
  • 40-003-04
  • 40-003-06

Biographie courte de Salvador Dalí

Les premières années de l'artiste sont marquées par sa relation avec sa famille et le contact avec les paysages de la région catalane de l'Empordà. En 1922, le peintre commence à faire les Beaux-Arts à Madrid et explore la scène avant-gardiste, où il entre en contact avec des personnages tels que Lorca et Buñuel.

Sept ans plus tard, Dalí rencontre Gala, celle qui deviendra sa muse et épouse, et commence son étape surréaliste. À cette époque, Dalí alterne les visites de sa terre natale avec de longs séjours à Paris, la capitale des avant-gardes artistiques, et avec ses premiers voyages en Amérique, où il est reçu en vedette.

La Deuxième Guerre mondiale pousse l'artiste à vivre l'exil doré aux États-Unis en compagnie de Gala, son amante inséparable. En 1948, Dalí s'installe de nouveau en Espagne et donne un tournant à sa carrière en incorporant dans son langage pictural des éléments inspirés de la religion et de la science.

Durant sa période de maturité, le peintre se consacre à la promotion de son mythe afin de conserver toute l'attention du public et sa position prééminente sur le marché de l'art. Durant ses dernières années, Dalí alterne les expérimentations artistiques et la construction de son Théâtre-Musée avec sa participation à de grands hommages destinés à rehausser sa carrière.

La mort de Dalí survient à Figueres le 23 janvier 1989. L'artiste, qui avait alors 84 ans, mourut d'un arrêt cardiaque tandis qu'il écoutait l'un de ses opéras favoris, Tristan et Iseut. Son corps fut embaumé, tel que le peintre l'avait demandé, puis enterré deux jours après sous la coupole du Théâtre-Musée. De cette façon, Dalí, personnage qui toute sa vie a cultivé sa stratégie de mise en scène de lui-même et de sa propre image, resta uni à jamais à sa dernière grande œuvre.

Qui est Salvador Dalí ?

Doué d'un talent artistique indiscutable et d'une imagination débordante, Salvador Dalí est l'un des créateurs les plus éclectiques du XXe siècle.

Guidé par une insatiable curiosité et une capacité de travail qui semblait sans limites, le génie surréaliste a exploré tout au long de sa carrière une grande variété de disciplines, de la peinture au cinéma, en passant par la littérature, la mode et le théâtre, pour lesquelles il a réalisé des apports révolutionnaires qui lui ont permis de se définir comme l'un des auteurs les plus populaires de son époque.

L'immense réputation qu'il a acquise est due non seulement à sa vision artistique singulière et à son infatigable travail promotionnel mais également à sa vie fascinante, source de rumeurs en tout genre, la plupart colportées par le peintre lui-même.

Aujourd'hui encore la biographie de Dalí fait l'objet de nombreuses controverses. De fait, à l’heure actuelle, de nouveaux livres de Salvador Dalí consacrés à sa figure sont encore publiés.

Un personnage éclectique

L’une des phrases de Salvador Dalí les plus connues est la suivante : « La différence entre les faux et les vrais souvenirs est la même que pour les bijoux : les faux ont toujours l'air plus vrais, plus éclatants ». L'artiste n'hésitait pas à modifier son passé afin de l'adapter à ses intérêts. C'est la raison pour laquelle Dalí apparaît comme un personnage éclectique, plein d'énigmes et de contradictions.

L'enfance du peintre renferme certaines des principales explications de sa mystérieuse personnalité. C'est durant l'enfance que sont apparus ses premières obsessions et ses traumatismes qui, pour la plupart, l'accompagneraient tout au long de sa vie.

Durant sa jeunesse, l'évolution de Dalí est conditionnée par l'apparition de nouvelles amitiés et surtout par sa rencontre avec Gala, son amante et muse, sans l'influence de qui on ne peut comprendre la trajectoire ultérieure de l'artiste.

Durant sa période de maturité, Dalí n'a cessé d'expérimenter de profonds changements personnels, dus en partie à son besoin de s'adapter à des circonstances historiques aussi complexes que le peintre même.

L’icône du surréalisme

Précurseur de la transformation de l'art en spectacle, Dalí fit de sa vie une grande œuvre surréaliste, estompant les limites entre réalité et imagination. L'univers créatif de Dalí est étroitement lié à sa vie personnelle.

Le peintre a exprimé à travers ses œuvres nombre de ses expériences et pensées les plus intimes, en utilisant une grande variété d'images symboliques qui, au fil du temps, ont fini par transcender leur sens original pour faire partie intégrante de la culture populaire et façonner le mythe dalinien.

Une bonne partie de la vision créative de Dalí est redevable des théories de Sigmund Freud, le père de la psychanalyse. L'Interprétation des rêves, l'un des ouvrages les plus influents du médecin viennois, édité en Espagne pour la première fois en 1924, fut une révélation pour Dalí.

« Ce fut l'une des découvertes les plus importantes de ma vie », affirmerait l'artiste, qui commença à s'intéresser au fonctionnement de l'inconscient après avoir lu le livre. Le Manifeste du surréalisme, qui puisait dans les idées de Freud, marqua aussi profondément le peintre.

Publié en octobre 1924, le document avec lequel le poète français André Breton jetait les bases du surréalisme envisageait une méthode de travail révolutionnaire : pour agir en toute liberté, les artistes devaient éviter les filtres imposés par la raison et se laisser guider exclusivement par leurs élans primaires, en ignorant toute convention esthétique et morale.

Le maître de la provocation

Tout au long de sa vie, Dalí consacra beaucoup de temps et d'énergie à fabriquer son propre mythe. Conscient du nouveau rôle que pouvaient représenter les artistes dans la société de consommation, Dalí planifia minutieusement chacune de ses apparitions publiques pour en faire de véritables actes créatifs débordant d’imagination prédestinés à attirer l’attention de certains médias avides d’exclusivités.

Le peintre utilisa toutes les ressources à sa portée pour projeter l'image d'un artiste excentrique et transgresseur qui lui valut une renommée mondiale. Son désir d'exhibitionnisme effréné fit l'objet de dures attaques de la part de certains secteurs culturels, mais Dalí se montra toujours indifférent aux critiques.

La star surréaliste ne renonça jamais à suivre sa propre voie, au risque d'entacher sa réputation.

Gala, la femme de Dalí

La vie de Dalí est étroitement liée à Gala. Gala, qui avait dix ans de plus que Dalí, née Elena Ivanovna Diakonova, était originaire de la ville russe de Kazan. Elle avait passé son enfance à Moscou où, après avoir terminé ses études couronnées de succès, elle commença à travailler comme professeur à domicile.

Sa carrière professionnelle fut interrompue en 1912 lorsque, ayant contracté la tuberculose, elle fut internée au sanatorium suisse de Clavadel. C'est là qu'elle rencontra Éluard, qu'elle épouserait en 1917.

Grâce à son mari, Gala entra en contact avec les surréalistes. Son immersion dans le collectif ayant pour chef de file Breton fut totale. Elle participa activement aux réunions du groupe et finit par devenir la muse de figures remarquables comme le peintre allemand Max Ernst, avec qui elle eut une liaison avec le consentement d'Éluard qui, comme elle, était un fervent partisan des relations libres.

Douée d'une forte personnalité et complètement désinhibée sur le plan sexuel, Gala était l'opposé de Dalí, et c'est probablement pour cette raison que le peintre se senti immédiatement attiré par elle. Selon Dalí, le jour de leur rencontre, Gala lui déclara que son aspect élégant la rebutait, et le lendemain l'artiste décida de changer radicalement de tenue pour attirer son attention.

Au lieu de porter son parfum habituel, il s'enduisit le corps d'un baume à base d'huile de lavande, de colle de poisson et de crottin de chèvre. Il coupa sa chemise, se tacha les aisselles de sang et se mit un géranium rouge derrière l'oreille.