Palais de Gaudí, Astorga

Un modèle d'architecture néogotique

REVENIR

À propos du livre Palais de Gaudí, Astorga

Après l’incendie qui ravagea en 1886 le palais épiscopal de la ville d'Astorga, province de León, l’évêque Juan Bautista Grau décida de confier la construction du nouveau palais à Antoni Gaudí. L’architecte envisagea un édifice qui est considéré comme un chef-d’œuvre de l’architecture, au vu de sa conception et de sa charge symbolique.

Gaudí conçut un édifice dont l’extérieur rend hommage au Moyen Age et aux prouesses de l’architecture gothique.
Mais après divers désaccords avec les organismes officiels chargés de son financement, et le décès soudain de Grau en 1893, il abandonna les travaux du Palais Épiscopal d’Astorga, laissant en suspens le dernier étage et la toiture, finalement achevés sans lui vingt ans plus tard.

Ce livre publié par Dosde aborde tous les aspects liés aux origines et à la construction du palais épiscopal d’Astorga, également connu comme le Palais de Gaudí. Ses pages offrent une analyse exhaustive des innovations architectoniques et des éléments symboliques de l’édifice et inclut une multitude de photographies et d’illustrations pour découvrir cette œuvre de façon agréable et didactique.

Édition Visuelle

Palais de Gaudí, Astorga

  • Inclut du contenu digital exclusif
  • Papier respectueux de l'environnement
  • Produit sous licence officielle
  • Multilingue : publié en 3 langues

À propos du livre Palais de Gaudí, Astorga

Après l’incendie qui ravagea en 1886 le palais épiscopal de la ville d'Astorga, province de León, l’évêque Juan Bautista Grau décida de confier la construction du nouveau palais à Antoni Gaudí. L’architecte envisagea un édifice qui est considéré comme un chef-d’œuvre de l’architecture, au vu de sa conception et de sa charge symbolique.

Gaudí conçut un édifice dont l’extérieur rend hommage au Moyen Age et aux prouesses de l’architecture gothique.
Mais après divers désaccords avec les organismes officiels chargés de son financement, et le décès soudain de Grau en 1893, il abandonna les travaux du Palais Épiscopal d’Astorga, laissant en suspens le dernier étage et la toiture, finalement achevés sans lui vingt ans plus tard.

Ce livre publié par Dosde aborde tous les aspects liés aux origines et à la construction du palais épiscopal d’Astorga, également connu comme le Palais de Gaudí. Ses pages offrent une analyse exhaustive des innovations architectoniques et des éléments symboliques de l’édifice et inclut une multitude de photographies et d’illustrations pour découvrir cette œuvre de façon agréable et didactique.
No reviews yet.

Informations complémentaires

  • Informations complémentaires
  • Subtitle: Un modèle d'architecture néogotique
  • Poids (g): 285
  • Reliure: Rustique avec rabats
  • Taille (cm): 17,5 x 19,5
  • Auteur: Dosde
  • Pages: 0
  • Édition: Édition Visuelle
  • langue
  • Anglais
  • Française
  • Espagnol
  • isbn
  • 978-84-9103-169-7
  • 978-84-9103-170-3
  • 978-84-9103-171-0
  • réf.
  • 20-026-01
  • 20-026-02
  • 20-026-00

Le projet du palais épiscopal d’Astorga

Gaudí était habitué à travailler avec la plus grande liberté de création, en modifiant ses conceptions au fur et à mesure. Mais, dans le cas du palais d'Astorga, l'architecte dut présenter un projet définitif puisque l'œuvre, qui dépendait du financement de l'État, devait obtenir l'accord de l'Académie royale des beaux-arts de San Fernando de Madrid. Cet organisme officiel obligea Gaudí à introduire diverses corrections et tout ce processus retarderait le début des travaux jusqu'au milieu de l'année 1889..

Après plusieurs années de construction, Gaudí abandonna les travaux du palais épiscopal d’Astorga en raison de différends avec l’assemblée diocésaine et du retard dans le paiement de ses honoraires. Sa démission coïncida avec la mort soudaine de Grau en 1893. L’architecte laissa le dernier étage et la toiture de l’édifice inachevés et la construction ne reprendrait que dix ans plus tard.

Structure et style du Palais de Gaudí

Antoni Gaudí envisagea un palais structuré à partir d'un plan en forme de croix grecque sur laquelle se superpose un carré avec des tours circulaires à chaque angle. Il est divisé en quatre niveaux, avec deux entresols réservés aux pièces de service : le sous-sol ; le rez-de-chaussée, où Gaudí installa les dépendances administratives ; le premier étage, pour l'évêque, et le dernier niveau qui devait accueillir les chambres secondaires.

L’extérieur du Palais de Gaudí adopta une conception d’inspiration médiévale, avec des murs porteurs, des piliers, des voûtes d'ogive et des arcs ogivaux, dans le style médiéval des façades. L’extérieur du palais néogothique est un savant mélange de demeure seigneuriale, de château et de temple. La verticalité est le trait le plus caractéristique des quatre façades et des grandes tours du palais épiscopal d’Astorga.

Les espaces internes du palais associent la fluidité spatiale à une délicate décoration. Gaudí accorda beaucoup d’importance à l’ornementation artisanale dans chaque pièce du palais épiscopal d’Astorga, où il associa des matériaux aussi variés que la brique, le verre, le plâtre, la céramique et la pierre.

À l’étage réservé à l’évêque, Gaudí agença les pièces les plus symboliques et les plus richement décorées, bien que le programme décoratif du palais épiscopal atteint son apogée dans la chapelle, un espace chargé de symbolisme religieux que Gaudí situa dans el chevet de l’étage principal. Une des œuvres de Gaudí les plus importantes réalisée en dehors de la Catalogne.