Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle

Plus de huit siècles d'art et d'architecture

REVENIR

À propos du livre Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle

Envisagée au Moyen Âge pour abriter les reliques de l’apôtre Jacques, l’une des figures les plus importantes du christianisme, la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle est un chef-d’œuvre de l’architecture religieuse. L’histoire du temple –qui s’étend sur plus de huit siècles– se reflète dans la présence d’éléments appartenant à divers styles artistiques comme le style Renaissance, le roman, le baroque et le néoclassique.

Outre son importance architectonique et artistique, la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle a une grande valeur symbolique, puisque le monument est, depuis ses origines, l’un des hauts lieux de pèlerinage au monde. Ce fait a conditionné la conception du temple qui conjugue fonctionnalité et symbolisme dans l’objectif de combiner les rituels liturgiques et le flux continu de visiteurs.

Ce livre sur la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, publié par Dosde, analyse tous les aspects qui en ont fait un ensemble de référence et aborde certaines questions comme la genèse du culte à l’apôtre Jacques, l’évolution de la construction du temple et le sens de son programme iconographique.

Édition Visuelle

Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle

  • Inclut du contenu digital exclusif
  • Produit sous licence officielle
  • Papier respectueux de l'environnement
  • Multilingue : publié en 9 langues

À propos du livre Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle

Envisagée au Moyen Âge pour abriter les reliques de l’apôtre Jacques, l’une des figures les plus importantes du christianisme, la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle est un chef-d’œuvre de l’architecture religieuse. L’histoire du temple –qui s’étend sur plus de huit siècles– se reflète dans la présence d’éléments appartenant à divers styles artistiques comme le style Renaissance, le roman, le baroque et le néoclassique.

Outre son importance architectonique et artistique, la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle a une grande valeur symbolique, puisque le monument est, depuis ses origines, l’un des hauts lieux de pèlerinage au monde. Ce fait a conditionné la conception du temple qui conjugue fonctionnalité et symbolisme dans l’objectif de combiner les rituels liturgiques et le flux continu de visiteurs.

Ce livre sur la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, publié par Dosde, analyse tous les aspects qui en ont fait un ensemble de référence et aborde certaines questions comme la genèse du culte à l’apôtre Jacques, l’évolution de la construction du temple et le sens de son programme iconographique.

Les opinions des lecteurs
(1)

REVENIR

Commentaires
(1)

Claudia Dressler
Claudia Dressler
Il a totalement répondu à mes attentes, c'est le livre que je cherchais.

Les opinions des lecteurs
(1)

Claudia Dressler
Claudia Dressler
Il a totalement répondu à mes attentes, c'est le livre que je cherchais.

Informations complémentaires

  • Informations complémentaires
  • Subtitle: Plus de huit siècles d'art et d'architecture
  • Poids (g): 470
  • Reliure: Rustique avec rabats
  • Taille (cm): 17,5 x 19,5
  • Auteur: Dosde
  • Pages: 0
  • Édition: Édition Visuelle
  • langue
  • Espagnol
  • Anglais
  • Française
  • Italien
  • Allemand
  • Japonais
  • Russe
  • Portugais
  • Polonais
  • isbn
  • 978-84-15818-42-7
  • 978-84-15818-43-4
  • 978-84-15818-44-1
  • 978-84-15818-45-8
  • 978-84-15818-46-5
  • 978-84-15818-47-2
  • 978-84-15818-48-9
  • 978-84-15818-49-6
  • 978-84-9103-128-4
  • réf.
  • 20-016-00
  • 20-016-01
  • 20-016-02
  • 20-016-03
  • 20-016-04
  • 20-016-05
  • 20-016-06
  • 20-016-09
  • 20-016-11

Histoire de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle

Au VIIIe siècle, la majeure partie de la péninsule Ibérique était sous la coupe des musulmans. Les noyaux chrétiens de résistance à l’envahisseur étaient concentrés au nord de la péninsule, là où le royaume des Asturies avait commencé un processus d’annexion des terres qui lui permit d’étendre ses frontières. La religion apporta un sens symbolique à cette politique de reconquête des monarques asturiens qui contribua au développement d’un réseau épiscopal.

C’est depuis l’évêché d’Iria Flavia –proche de Saint-Jacques-de-Compostelle– que l’on fit la découverte au IXe siècle d’un mausolée abritant la dépouille de saint Jacques, apôtre de Jésus-Christ. Pour protéger les reliques, une église fut édifiée, rapidement remplacée par une autre plus grande qui permit de répondre aux premiers pèlerinages et d’étayer la cohésion du territoire. Or, l’engouement pour le culte à saint Jacques obligea à envisager un temple analogue à l’importance des reliques. C’est alors qu’en 1075 la construction de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle est entreprise dans le but de protéger les reliques de l’apôtre.

Malgré son emplacement éloigné, le tombeau de l’apôtre attira rapidement des pèlerins venus de toute l’Europe, ce qui donna lieu à la configuration d’itinéraires équipés d’auberges et d’hôpitaux spécifiques. À l’heure actuelle, des milliers de pèlerins se lancent chaque année sur le chemin de Saint-Jacques, consolidant l’importance de ces routes.

Styles architectoniques de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle

Conçue au Moyen Âge selon les canons de l’architecture romane, la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle a fait l’objet de nombreuses réformes conditionnées par les tendances inhérentes à chaque époque.

Le temple supposa l’apogée de l’architecture romane : le plan de la cathédrale de Saint-Jacques adopta la forme de croix latine, avec deux bras à trois nefs chacun et un déambulatoire qui encercle le maître-autel. Or, l’équilibre de l’édifice médiéval se vit rapidement altéré par une série de réformes qui –entre les XVIIe et XVIIIe siècle– donnèrent lieu à des changements significatifs tant à l’extérieur qu’à l’intérieur du temple.

Ces modifications, réalisées de façon intermittente sans plan directeur unique, permirent d’introduire des caractéristiques propres des styles Renaissance, baroque et néoclassique dans une cathédrale qui devint le reflet de l’évolution idéologique des institutions impliquées dans son fonctionnement.